Bienvenue
au grand coteau

Dans l’intimité de
Francis Poulenc

Déguster
Nos vins

Informations
Pratiques

Bienvenue
au grand coteau

Dans l’intimité de
Francis Poulenc

Déguster
Nos vins

Informations
Pratiques

Infos
Pratiques

OUVERTURE

du 14/07
au 31/08

Venir
au

Grand
Coteau

Réserver
En
Ligne

Nous
Contacter

ET LA MÉLODIE FRANÇAISE

Découvrir le compositeur

Francis Poulenc est un compositeur et remarquable pianiste de la première moitié du XXe siècle. Il est né en 1899 et meurt en 1963 à l’âge de 64 ans. Il acheta la maison en 1927 pour disposer d’un lieu de travail calme et recevoir ses contemporains tels Colette, mais aussi Jean Cocteau ou encore Picasso qui séjourna au Grand Coteau. Il est connu pour avoir mis en musique les poèmes de ses contemporains comme Guillaume Apollinaire ou encore Jean Cocteau.
Loin du tumulte et des distractions de la capitale, il cherchait un havre de paix où créer un « atelier » pour composer. Son dévolu se jeta sur le Grand Coteau, grande maison au coeur du vignoble de Vouvray, édifiée au XVIe siècle et surplombant la vallée de la Loire. Passionné de fleurs et jardins, il dessina lui-même les siens à la française, en terrasses. Ils sont entretenus à l’identique.
Quelques incontournables du compositeur

Le maître de la Mélodie Française composera aussi beaucoup d’œuvres pour piano, œuvres lyriques, musiques de chambre, symphonique, religieuse, concerti et opéras dont son célèbre concerto pour deux pianos et l’opéra « Les dialogues des carmé lites ».

Quelques incontournables du compositeur

1959
La Voix Humaine est à l’origine une pièce de théâtre sous forme de monologue écrite par son ami Jean Cocteau. Elle sera adaptée en musique par Francis Poulenc en 1959 sous la forme d’un opéra de tragédie lyrique pour et avec la célèbre soprano Denise Duval. Il conte l’histoire d’une amoureuse délaissée sous un monologue téléphonique douloureux.

1955
Les dialogues des carmélites est un opéra français en trois actes de Francis Poulenc. Le livret du compositeur reprend (avec quelques coupures) un scénario posthume de Georges Bernanos inspiré de la nouvelle de Gertrud von Le Fort La Dernière à l’échafaud (Die letzte am Schafott), et adapté à la scène par Jacques Hébertot en 1952. L’opéra fut créé le 26 janvier 1957 à la Scala de Milan dans une version italienne de Flavio Testi. La première de la version française eut lieu à l’Opéra de Paris le 21 juin de la même année.

1945
Pendant l’été 1940, Francis Poulenc séjourne chez des cousins à Brive-la-Gaillarde. Par dérision, les enfants de la maison déposent les Aventures de Babar sur le pupitre de son piano, et lui demandent de leur jouer l’histoire. Poulenc s’exécute et improvise librement autour des situations narratives qui lui sont proposées. Au cours des années suivantes, il repense souvent à cet incident. L’Histoire de Babar naît de ses souvenirs.

1940
Les Chemins de l’amour est une mélodie pour voix et piano composée par Francis Poulenc sur des paroles de Jean Anouilh en 1940, d’après une valse chantée tirée de la musique de scène de la pièce Léocadia.

1932
Le Concerto en ré mineur pour deux pianos et orchestre est une œuvre concertante de Francis Poulenc pour 2 pianos et orchestre. Elle est considérée comme une des dernières de sa première période, « c’est une œuvre gaie et directe » que Poulenc compose selon la mode de l’époque. Le concerto est une commande de la princesse Edmond de Polignac pour le Festival de Venise de 1932.

1930
Les Soirées de Nazelles est une suite pour piano composée par le compositeur français Francis Poulenc de 1930 à 1936. En effet, ces pièces ont été esquissées en 1930, terminées à Noizay le 1er octobre 1936.
A partir d’un thème, Francis Poulenc improvisait un morceau.
Au début de la partition, on peut lire : « Les variations qui forment le centre de cette œuvre ont été improvisées à Nazelles au cours de longues soirées de campagne où l’auteur jouait aux « portraits » avec des amis groupés autour de son piano. Nous espérons aujourd’hui que, présentées entre un Préambule et un Final, elles auront le pouvoir d’évoquer ce jeu dans le cadre d’un salon tourangeau, une fenêtre ouverte sur la nuit. 
Cette œuvre est dédiée « à la mémoire de ma tante LIÉNARD, en souvenir de Nazelles ».

1924
Les Biches est un ballet en un acte de Bronislava Nijinska et mis en musique par Francis Poulenc. Les décors et costumes sont confectionnés par Marie Laurencin. Il a été créé par les Ballets russes de Serge de Diaghilev le 6 janvier 1924 au Théâtre de Monte-Carlo. Ce ballet marque un tournant dans la carrière de Poulenc.